Rechercher

Rechercher dans le site

Actualités

19 février 2019
15 février 2019

Eva Romero, professeure de la Escuela de Arte Dramático de Málaga, animera un atelier d'écriture théâtrale Vendredi 15...

13 février 2019

  Sortie du film Le Silence des autres, en version originale sous-titrée, réalisé par Almudena Carracedo et Robert...

Vous êtes ici :  Accueil CHER   >   Revue et collection   >   Collection hamARTia

Collection hamARTia

La collection hamARTia est une collection des Presses Universitaires de Strasbourg créée en 2010 et consacrée aux théâtres de la seconde moitié du XXe siècle et du  XXIe siècle (textes dramatiques et arts du spectacle).

La collection se décline en trois formats :

  • Série "Études" > monographies  et ouvrages collectifs
  • Série "Textes dramatiques traduits" > des textes dramatiques traduits avec une introduction sur l'auteur, son œuvre, son théâtre dans son époque, une bio-blibliographie de l'auteur et une entrevue de l'auteur
  • Série "Anthologie" > des anthologies de textes dramatiques contemporains

 Pour en savoir plus

2017-2018

La belle (au) bois dormant, de Jerónimo López Mozo
Traduction de Pierre-Jean Lombard (EA4376)
Introducton d'Antonia Amo (Université d'Avignon)
Collection "hamartia", série "Textes traduits"

Bestiaire d'amour, de José Manuel Corredoira
Traduction de Pierre-Jean Lombard
Introduction de Gabriela Cordone (Université de Lausanne) et d'Isabelle Reck (EA4376)
Collection "hamartia", série "Textes traduits

2015

La phénoménale ventrée du marquis de Ruchestinto, texte dramatique de Euloxio R. Ruibal
Dans sa version trilingue : galicien, espagnol et français
Traduction de l'espagnol vers le français par Pierre-Jean Lombard
Introduction d'Isabelle Reck
Presses universitaires de Strasbourg
Collection "hamARTia"
Série "Textes dramatiques"
162 p.

La phénoménale ventrée du marquis de Ruchestinto de l’auteur de langue galicienne Euloxio R. Ruibal est une pièce représentative du théâtre rituel du Nuevo teatro galicien, théâtre de résistance au cours des derniers soubresauts du franquisme. L’auteur y entremêle l’héritage rabelaisien, l’esperpento de Valle-Inclán et la farce du potache Alfred Jarry. Il emprunte à la culture populaire galicienne les manifestations parathéâtrales et les figures du carnaval ainsi que les rituels du deuil (pleureuses et pranto).
Selon le format de cette série "Textes dramatiques", la pièce, publiée dans sa version trilingue – galicienne (1975), espagnole (inédite) et française –, est accompagnée d’une introduction, d’un entretien avec l’auteur et d’une bio-bibliographie.

Publications