dissertation on search engine optimization the essays of ralph waldo emerson cheapest paper writing service for writers of research papers joseph gibaldi business plan nursery a christmas carol essay bigpond business plans garbage collection business plan

Rechercher

Rechercher dans le site

Actualités

15 décembre 2021

  Le numéro 27 de ReCHERches, édité par Francesco D'Antonio et Carole Egger est intitulé : Temps multiples au...

11 décembre 2021

Alessia Loiacono soutiendra sa thèse «Le lys double et la couronne. Les relations franco-florentines dans le...

30 novembre 2021

  Le CHER vous invite à un dialogue avec Michel Louyot, écrivain, universitaire, diplomate sur le thème : 20 ans à...

Vous êtes ici :  Accueil CHER   >   Activités   >   Programmes inter-équipes

Emprunts-empreintes (2010-2013)

Empreintes/Emprunts 2010-2013




Partenaires

  • C.H.E.R.-EA4376
    Porteur > Isabelle Reck

  • "Ecritures"-EA3983 de l'Université de Metz
    Porteurs : Gregoria palomr et Stéphane Oury

  • Université Complutense, Madrid
    Collaboration de Daniel Saez

 

 

 


 Il comporte quatre volets

  • Une journée d'études > 14 mai 2010
    Université Paul Verlaine de Metz
    Empreintes-emprunts : domaine hispanique

    Resp. sc.: Gregora Palomar, Stéphane Oury et Marta Waldegaray
    Université de Lorraine, Écritures-EA3983
    Programme
  • Un colloque international > 15 et 16 octobre 2010
    Université de Strasbourg
    Empreintes-emprunts : domaine hispanique
    Resp. sc. : Isabelle Reck (EA4376-CHER)
    Programme
  • Un colloque  > 4 et 5 juin 2012
    Université de Metz
    Empreintes-emprunts : Entre forces de conformisation et forces d'innovation
    Invité d'honneur : le poète et romancier Alejandro Pedregosa
    Resp. sc. : Gregoria palomar et Stéphane Oury (Université de Lorraine, Écritures-EA3983)
    Programme
  • Une journée d'études  > 13 octobre 2012
    Université de Strasbourg
    ADN : Restes, traces, empreintes, emprunts
    Resp. sc. : Isabelle Reck (EA4376-CHER)
    Littératures et arts >Espace roman
  • Un colloque international > 24-25 octobre 2013
    Madrid, Université Complutense et Casa Velázquez
    Resp; sc. : Cristina Oñoro (pots-doctorante EA4376-CHER) et Daniel Saez (Université Complutense)
    Pour en savoir plus


Deux publications

  • Revue reCHERches n°12, printemps 2014, université de Strasbourg
    Empreintes/Emprunts :
    entre forces de conformisation et forces d'innovation


Une publication en cours dans la revue reCHERches 

  • revue reCHERches N°18, printemps 2017
    Voces y vías múltiples
    Sous la direction de Cristina Oñoro et Daniel Saez (Université Complutense, Madrid)


Descriptif du programme : « Empreintes/Emprunts »

La journée d'études qui a eu lieu le 14 mai 2010 à l'Université Paul Verlaine de Metz a permis une première étape dans la réflexion et la mise en place d'une collaboration entre l'équipes de Strasbourg  (C.H.E.R.-EA4376) et l'équipe d'hispanistes du laboratoire de recherche "Écritures"-EA3983 de l'Université de Metz.

Manifestations scientifiques (1), (2), et (3)
Nous nous intéresserons à tout type de productions sémiotiques (matières textuelles, images, sculptures, musique, productions filmiques,  arts du spectacle, etc.) dans la culture hispanique, dans une double perspective diachronique et synchronique.
Nous resituerons ces deux termes dans la problématique plus large  des phénomènes d'hybridations et d'hybridismes, de transferts et de réappropriations tant dans le domaine des langues, de la littérature et des arts que dans celui des modèles socio-culturels.
Les cultures hispaniques sont un champ de recherche particulièrement riche de ce point de vue  si l'on pense par exemple à l'Espagne des trois cultures qui a laissé son empreinte dans l'Espagne actuelle (ses paysages, son architecture,  sa littérature, sa musique, etc.) ou encore à Amérique latine, lieu de métissage, de syncrétisme et d'acculturation.

Ainsi, par exemple, Marie-Flore Beretta, dans sa communication intitulée « Intertexte et empreintes mudéjares dans l'œuvre de Juan Goytisolo » propose une approche des mécanismes de création du sens dans l'œuvre de Juan Goytisolo par l'analyse de quelques cas exemplaires d'intertextualité, par lesquels Goytisolo réélabore, revitalise des arabismes lexico-sémantiques de la littérature castillane classique, de Juan Ruiz à Cervantès, ou propose au sein de son écriture une réutilisation de procédés stylistiques et narratifs qui sont présents dans cette même tradition et qui mettent en lumière la question de la composante arabe de la langue et de la culture espagnole. Il s'agit d'explorer un mode d'écriture qui puise et déploie sa force signifiante et poétique dans la lecture critique de la tradition littéraire castillane ainsi que dans la volonté de prolonger la contamination linguistique et culturelle présente dans l'Espagne médiévale des trois cultures.

Nous utilisons les deux termes « empreinte » et « emprunt » dans un sens particulièrement large :
*1) au sens plus restreint et plus purement « littéraire » d'intertextualité
*2) au sens linguistique d'emprunts, de calques ou d'autres conséquences dues aux interférences linguistiques
*3) au sens plus large de « transposition » tel  que Julia Kristeva l'avait déjà décrit  élargissant  le concept d'intertexualité et incluant ce qui a été désigné par les termes d'interdiscursivité, d'intersémioticité, d'intergénéricité et, plus récemment,  d'intermédialité (rapports interarts).

Dans ce cadre,  sont envisagées les diverses formes et intensités d'imbrication et d'intrication des arts, depuis l'emprunt limité, la citation,  jusqu'à la transposition.
Nous nous efforcerons de voir comment ces différentes formes de « transpositions » apparaissent comme l'expression d'une tension entre force de conformisation (codes, modèles, normes etc.) et force d'innovation  (ruptures, transgressions, subversions).


Année 2010

Empreintes/Emprunts : Domaine hispanique

  • (1) La journée d'études du 14 mai 2010 à L'université de Metz a réuni une dizaine de chercheurs des deux équipes  du projet
  • (2) Le colloque international de Strasbourg  des 15 et 16 octobre 2010 a réuni  une vingtaine de conférenciers et a été complété par deux spectacles.

> une représentation théâtrale en langue espagnole (surtitrée) présentée par Abrego Teatro de Santander (Pati Domenech y María Vidal), intitulée  Cientos de pájaros te impiden andar (avec le soutien financier de  l'Action culturelle de l'Université de Strasbourg et du Consulat Général d'Espagne à Strasbourg).
Il est un bon exemple de réécriture, d'adaptation et de transposition de l'un des textes majeurs de García Lorca, Bodas de sangre.
> Le deuxième spectacle offre un exemple d'exploitation du folklore gitano-andalou avec un spectacle de Flamenco, "Cuadro Flamenco Iñaqui Márquez" présenté avec la collaboration de l'association "¡Y olé ! Centro de arte Flamenco de Strasbourg"
Ce spectacle, présenté dans les locaux du Collège doctoral européen le 15 octobre, a été  assuré par quatre cantaores venus d'Espagne : Iñaki Marquez (danse), Jorge Mesa "el pirata" (chant), José Saucedo Alvarez (guitare), David Dominguez Orgaz (percusion).


Année 2012

Empreintes/emprunts : Entre forces de conformisation et forces d'innovation (3)
4 et 5 juin 2012. invité d'honneur : le romancier et poète Alejandro Pedregosa
Lieu du colloque > Université de Metz

ADN : Restes, traces, empreintes, emprunts (4)
Journée d'études 13 octobre 2012
> Journée d'études et débat ; représentations théâtrales le  12 octobre 2012 dans le cadre de Strascènes hispaniques 2012 > pdf
> Université de Strasbourg, collège doctoral européen, amphithéâtre.
Organisation : Isabelle Reck avec la collaboration de Eugenia Bompadre et de Abrego Teatro (Santander, espagne)

Descriptif  des journées
Dans la continuité des journées d'études des 6 et 7 octobre 2011 et de "Strascènes hispaniques 2011" (pdf) qui portaient sur la récupération de la mémoire historique de l'exil culturel républicain et de la guerre civile espagnole, cette journée a abordé la manière dont la littérature et les arts actuels s'emparent de l'un des débats qui agite, et continue d'agiter, l'Espagne de la première décennie du XXIe siècle, concernant les fosses communes et les disparitions. Empreintes du passé, empreintes du présent. Restes ADN et fosses communes, empreinte des disparus.
La question a été  élargie à des pays comme l'Argentine, le Chili ou l'Uruguay.
La journée d'études a été  complétée par une  représentation théâtrale et des lectures théâtrales le vendredi 12 octobre (avec le soutien de l'Action culturelle-DRAC).
Université de Strasbourg, Le Portique, salle d'Évolution
 20h à 21h3 > en langue espagnole, sans surtitrage

  • Première partie de la représentation > Que por doler me duele hasta el aliento! par la Compagnie Ábrego Producciones (Oruña de Piélagos. Cantabria, Espagne) > Lectures de El volcán de la pena escupe llanto, de Alberto Miralles, par Benoït Laudenbach; Huesos de pollo, de Laila RIPOLL, par Pati Domenech ; Elegía a Ramón Sijé, de Miguel Hernández, par María Vidal
  • Deuxième partie de la représentation > Potestad, d’E. PAVLOVSKY, par Hugo KOGAN (Equipo de Teatro La Granada de Mar del Plata,Argentine).
    Rencontre avec Hugo KOGAN à l’issue du spectacle.

 

Année 2013

La dernière manifestation scientifique a eu lieu à Madrid du 24 au 25 octobre 2013
Lieu : Université Complutense et casa Velázquez de Madrid
Colloque international : Voces y vías múltiples. Citas, préstamos y fenómenos de trasposición en la cultura, la lengua y las artes.
Responsables scientifiques : Daniel Saez (Université Complutense, Madrid) et Cristina Oñoro, pots-doctrorante-Idex, Université de Strasbourg, EA4376)

Retour

 

Publications